Compagnie Fracas

Compagnie musicale dont l'esprit depuis sa création en 1997 est de créer et de jouer une musique surprenante, un peu étrange des fois, mais sensible et qui suscite la curiosité.

Contact

Téléphone portable: 
06 74 17 70 93
Email de contact: 
Site internet: 
Responsable: 
Roland Bourbon, Sébastien Capazza et Frédérick Cazaux

Dans le cadre de la convention signée avec l'Iddac, c'est à la Cie Fracas que nous avons demandé de créer le nouveau spectacle.

Sa proposition s'appelle L'incroyable Fracassofone, concert en matières recyclées.

D’où vient le Fråkaşšofóne ?
Nous détournons et recyclons les codes, non pas dans le but d’être décalés, différents, mais au contraire dans un esprit d’ouverture à de nouvelles rencontres avec un public le plus large possible. Nous avons toujours pris un malin plaisir à mélanger « vrais » instruments et objets détournés pour jouer notre musique (scies circulaires, cloches, grillage, chaine, morceaux de bois, carreaux de pierre, tubes en plastique, etc.).
Cet instrumentarium original, ce gamelan urbain, composé de d’objets non prévus pour la musique, ouvre une brèche dans la frontière entre instrument de musique et objet usuel, voire déchet usuel ! Il est alors beaucoup plus facile à tout-un-chacun, et particulièrement aux non musiciens, d’appréhender de façon ludique notre musique, voire de devenir instrumentiste de cet orchestre un peu étrange.


Qu’est que le Fråkaşšofóne ?
C’est dans ce même esprit que nous nous proposons de poursuivre notre recherche, la « fabrication » de notre instrumentarium toujours plus large, à base de métaux, bois, pierres, verre, énergies électriques, air, eau… Nous imaginons une sorte de parcours, en clin d’oeil au spectacle éponyme de Jean-Pierre Drouet sur les musiques de Georges Aperghis et les machines sonores de Claudine Brahem. Trois musiciens font résonner un instrumentarium étrange composé de matières divers (Violon à clous, guitare de pèche, tiroir à cordes en mi bémol, scies circulaires, cloches de vaches, carreaux de Gironde, clés plates, appeaux, tromlophones et tromblopette, cruches, bambous du Gers, fût agricole, comtoise d’horloge…). L’auditeur s’immerge dans un répertoire de musiques curieuses… faites de résonnances, de bruissements, de souffles, d’impacts, de chants bizarres, de douceur. »

ceci est un site de Bordeaux Métropole